Billet d'humeur - Severine Loureiro - Image interne dans la marque employeur

Et l’image interne dans la marque employeur, c’est du poulet ?

Dites, on peut arrêter maintenant d’associer exclusivement Marque Employeur à Recrutement ? Entendons-nous bien, ça ne veut pas dire que l’on nie les enjeux de la marque employeur sur l’attractivité des candidats, bien sûr que non. Cela veut en fait dire que l’on considère ses enjeux de fidélisation et de mobilisation comme tout aussi important. Cela veut donc dire que l’on a pris la mesure de l’impact que l’image de l’entreprise peut avoir sur le sentiment d’appartenance et de fierté de ses salariés.

La marque employeur n’est pas si simple que cela à délimiter, mais on peut détacher 3 composantes de base qui sont l’identité de l’entreprise, son image externe ET son image interne. Si l’identité est une composante factuelle, les 2 autres sont de l’ordre de la perception.  L’image externe désigne la façon dont les fournisseurs, les prestataires, les clients, les candidats, et tout le reste de l’écosystème de l’entreprise, la perçoivent en tant qu’employeur.  L’image interne c’est la perception qu’en ont les collaborateurs en poste, mais aussi ceux qui sont partis, les stagiaires, les alternants, les intérimaires, bref tout ceux qui vivent ou ont vécu l’entreprise en tant qu’employeur. 

Et c’est marrant (ou pas) parce que, d’un côté les entreprises ont bien compris l’intérêt et la force d’impact qu’ont les témoignages et autres retours des collaborateurs sur leur quotidien et leur vie dans l’entreprise, d’un autre côté elles n’ont pas toujours intégrées l’importance de la perception de l’image interne sur la marque employeur ? 🤨 

A vrai dire, soyons honnête, il est plus que compréhensible que dans notre contexte où l’attractivité est un enjeu majeur, les entreprises se soient d’abord focalisées sur la perception que l’externe, et en l’occurrence les candidats, avait d’elle en tant qu’employeur. Mais cette approche a parfois eu quelques dérives et notamment celle de déconnecter le message employeur de la réalité de l’interne, créant méfiance et déception chez les candidats et nouveaux embauchés.
Il est temps de remonter d’un cran, et de s’intéresser à la perception de l’interne en créant une dynamique positive où la fierté d’appartenance encourage les collaborateurs à faire rayonner positivement leur entreprise, ce qui viendra renforcer leur fierté d’appartenance…. et ce qui aura bien entendu un impact positif sur la marque employeur 🏆

Signature-Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.