Billet d'humeur_Vous n'êtes pas indispensable_Severine Loureiro

Vous n’êtes pas indispensable (et c’est tant mieux)

Séverine Loureiro Billet d'humeur, Expérience Collaborateur Leave a Comment

Il y a peu, sur Linkedin, je réagissais au post d'un recruteur qui partageait son point de vue concernant les candidats qui ont deux téléphones portables : un pro + un perso, ce qui serait selon lui, un signe de manque d'authenticité.
Les vieux d'internet comme moi le savent : "don't feed the troll", mais là en l'occurrence je n'ai pas pu m'empêcher de réagir car, pour les jeunes candidats notamment, les conseils émanant de recruteurs sont souvent pris très au sérieux, je voulais donc y apporter une "nuance". Je ne vais pas refaire ici mon argumentaire (il est là : https://bit.ly/3qu6MB9) mais l'idée principale était que selon moi, c'est plutôt une preuve de lucidité des collaborateurs qui préfèrent éteindre leur téléphone pro les soirs/weekends pour se garantir un équilibre avec leur sphère perso. "Lucidité" parce qu'il faut un certain recul pour avoir compris et admettre que son entreprise, son équipe, sa Direction, bref que tout le monde va continuer à bosser même si on est pas là 👌.
Moi, il m'avait fallu un petit accident il y a une 10aine d'années. J'ai loupé une marche dans un escalier (je lisais, en descendant, le mail d'un collègue sur mon téléphone : true story) et hop rupture de tendon, cheville en vrac, 2 mois d'arrêt de travail. Je n'avais jamais été arrêtée avant, ni absente aussi longtemps. Et comme de fait exprès (acte manqué ?), c'était pendant la campagne des entretiens annuels de mon entreprise. Et qui qui en était le pilote ? qui qui en était le pilote seule depuis 5 ans, était la seule contact sur le sujet pour le Groupe à Madrid, et la seule en charge de la conso des bonus permettant les paiements ? Voilà pourquoi au début de mon arrêt je pensais plus aux entretiens annuels qu'au choix que j'avais à faire entre me faire opérer ou pas. Mais comment allaient-ils faire sans moi ?
Bah vous savez quoi ? ils ont fait sans moi.
Quelques appels au début à mon collègue qui reprenait au pied levé le sujet, puis l'équipe de Madrid a pris le relai pour le cadrer, et comme ça, en moins d'1 semaine, le dossier était sur des rails, et moi chez moi face à l'inévitable évidence : je n'étais pas indispensable.
Au début ça fait bizarre, surtout pour les hyper impliqués dont je suis. Et puis on prend conscience que c'est dans l'ordre des choses. Que c'est bien plus sain comme ça. Et que les conséquences de son absence ont en fait assez peu d'impacts sur le long terme, pas facile mais indispensable prise de conscience.
La conséquence heureuse depuis : je décroche vraiment quand je le souhaite. Même quand plus tard j'ai été indépendante et seule responsable de mon activité, je décrochais aussi sur commande.
Pas de surprise donc à ce que je m'étonne des messages d'absence "out of office" qui n'en sont pas, et de plus en plus je trouve. Vous avez remarqué ? "je suis absent(e) mais je consulte mes mails en différé / je suis absent(e) avec un accès restreint à ma messagerie / je suis absent(e) mais en cas d'urgence vous pouvez me faire un sms sur mon portable que je consulterai entre 10h et 16h30 puis entre 20h30 et 21h chaque jour impair"...
Du coup j'ai pas compris : vous êtes absent(e) ou vous êtes pas absent(e) ?
Je peux comprendre que sur certains postes de Direction on soit obligé d'assurer une permanence, même s'il faut avoir conscience que les équipes se sentent souvent obligées d'appliquer le même principe. Du coup, quelque soit le niveau du poste aujourd'hui, après enquête autour de moi mon constat perso est confirmé, la tendance est au "out of office" qui n'en est pas tout à fait un.
C'est peut être un choix pour certains de rester connecter en continu, il est vrai que déconnecter totalement pendant ses congés demande une préparation amont assez serrée et beaucoup d'anticipation pour que nos interlocuteurs sachent sur quoi et comment avancer en notre absence. Mais dans tous les cas, la réalité reste la même : ça tournera de toute façon sans vous, sans moi, sans votre boss, et contre toute attente ça fait du bien d'en avoir conscience !

Signature-Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.