Recrutement etre sympa pas soft skill Severine Loureiro Billet d'humeur

Recrutement : “être sympa” n’est pas une soft skill

Séverine Loureiro Billet d'humeur Leave a Comment

Lors d’un de mes premiers recrutements (pas envie de compter le nombre d’années qui se sont écoulées depuis, merci), j’ai short-listé puis recommandé le recrutement d’une candidate avec qui je n’avais aucun point commun niveau “personnalité”. Je l’ai rencontré 3 fois en entretien, d’abord seule, puis en binôme avec son futur manager, et j’y allais avec le même entrain que lorsqu’on annonçait des brocolis à la cantine au collège (🤢). Je préférais la 2de candidate, tellement plus fun et proche de ma façon de voir les choses, mais ce n’est pas elle que j’ai recommandé de recruter.

Pourquoi ? Parce que je ne recrutais pas une colocataire, voilà.

Il se trouve que la candidate que j’ai recommandé, celle que je n’appréciais pas vraiment, était celle dont la personnalité allait le mieux fitter avec celle du manager (pas sympa pour lui je sais, mais il était “particulier” lui aussi), dont la façon de voir le job était le plus proche de ce que l’on voulait pour l’interne, que sa tendance à exagérer le contact et la sympathie était précisément ce qui allait bien marcher avec ses interlocuteurs à venir. Bref, j’ai fait ce pour quoi on me payait en tant que recruteur : j’ai pris du recul, j’ai dissocié l’affect du pro, et j’ai poussé la candidature de cette fille que je n’ai jamais beaucoup appréciée mais qui a fait une brillante carrière de plus de 10 ans dans la boîte.

Je vous raconte ça pour que vous n’ayez pas de mal à comprendre ma surprise quand je lis ou entends : “face à un candidat, je me demande si j’aurais envie de partir en vacances avec lui”. Alors, pardon de déranger, mais j’ai une petite question : pourquoi ? Vous voulez que le futur recruté puisse être un de vos potes potentiels ?


C’est moi ou on a tendance à croire que pour une bonne ambiance au travail il faut que l’on soit tous copains et qu’on aille tous prendre l’apéro le soir se tenant par la main et en chantant la balade des gens heureux ? 

Attention, je ne dis pas qu’il n’est pas possible de se faire des copains au travail, je serais mal placée pour le dire en plus (poke à vous qui vous reconnaissez 😚), je dis que ça ne devrait pas être l’objectif quand on recrute (ou que l’on intègre une entreprise non plus d’ailleurs). Je pense aussi que toute la passion que charrie souvent les départs (vous savez comme l’offboarding me passionne : http://bit.ly/2WPXvBR) vient aussi de là : si un manager recrute un candidat avec qui il s’est projeté en vacances, normal qu’il soit tout vexé si celui-ci quitte l’entreprise avant d’avoir concrétisé son projet secret 💔😆 

Signature-Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.